Téléchargez Adobe Flash player

      Découvrir le territoire
         Patrimoine naturel
         Patrimoine historique
         Histoires & Légendes
      Séjourner/Savourer
         Faire son marché
      Visiter/Bouger

         Circuits Grande Guerre        
         Me déplacer

      Voir aussi:
         Participer/S'amuser
         S'intéresser/Se cultiver 

Patrimoine historique

 

       Quelques curiosités locales

          Eglise et lavoir de Septvaux

 Septvaux, comme les 7 vallées qui l’entourent et les 7 pignons de son église, est un petit village niché au cœur de la forêt. Coupé du monde, dans un écrin de calme et de verdure, le village nous appelle à la balade. Son église romane du 11ème surplombe, du haut de son promontoire, un lavoir du 12ème siècle et surveille les mystères de la forêt de Saint-Gobain. C’est aussi le lieu de départ de la randonnée La Route Serpentine qui vous emmènera à la découverte du massif forestier.

 

          Stèle du mousquetaire à Verneuil

 A Verneuil-sous-Coucy, on trouve la stèle d’un illustre personnage nichée au pied de l’église : Monsieur Le Comte de Rozeville, ancien mousquetaire des rois Louis XV et Louis XVI. Cependant le mystère demeure autour de lui. On ne sait pas où il est réellement enterré, pas de trace, pas d’écrit, juste des suppositions et des questions… A Verneuil, l’énigme reste entière…

 

          L’église de Coucy-la-Ville

 Le petit village de Coucy-la-Ville possède un beau trésor : son église Saint-Rémi datant du 12ème siècle est classée aux Monuments Historiques. Le clocher en pierres finement ciselées marque de par son originalité mais c’est surtout à l’intérieur que la surprise est au rendez-vous. Des fresques retracent la vie de Saint Antoine et un orchestre complet est représenté. On y trouve aussi un chemin de croix fait par Louis Mazetier et un baptistère d’époque romane. En ressortant de l’église et en tournant un peu la tête, une vue imprenable sur le château de Coucy s’offre à nous...

          Louis Mazetier

Louis Mazetier est un des artistes majeurs de l’Art Religieux du 20ème siècle, un des grands créateurs du vitrail français mais aussi un grand maître oublié. Très actif en Vendée et dans l’Aisne, il décore une soixantaine d’édifices répartis dans 23 départements. Il produit entre autres des verrières à Coucy-le-Château, des chemins de croix à Coucy-la-Ville et Blérancourt, des peintures à Bichancourt. Il se représentait parfois sur des vitraux, ainsi que sa femme et d’autres membres de sa famille. Ses œuvres sont exposées en 1937 dans plusieurs pavillons de l’exposition internationale de Paris. Mazetier travailla fréquemment avec des maîtres-verriers Marcel Delange, Raphaël Lardeur, Gaudin (Félix, Jean, Pierre) et des artistes locaux comme Frédéric Hémond. 

 

          Barisis-aux-Bois

Comme son nom l’indique si bien, Barisis-aux-Bois se niche au creux d’un vallon entre bois et forêts de Coucy et de Saint-Gobain et est traversé par le petit ruisseau le Mesnil. Calme et douceur aujourd’hui après avoir payé un lourd tribut lors de la 1ère guerre mondiale. On trouve encore aujourd’hui des restes de tranchées et de casemates dans le bois de la Lentillières, situé sur la ligne Hindenburg. Le site de Bernagousse, au cœur de la forêt recèle quelques secrets et mystères (il y aurait eu une infirmerie sous terre, des habitats troglodytes…) ne demandant qu’à être percés.

 

          Pont-Saint-Mard

Cette paisible commune garde l’un des derniers témoignages de l’art Roman du Chaunois. Son église du 12ème, dédiée à Saint-Médard, renferme une nef recouverte de charpente et un transept surmonté d’un clocher et d’un chœur. Les vitraux, de style moderne, réalisés par Max Ingrant, sont particulièrement intéressants.

Pont-Saint-Mard invite aussi à la flânerie donc pourquoi ne pas emprunter le sentier de randonnée balisé au départ de la mairie pour partir découvrir la chaussée Brunehaut (ancienne voie romaine), la butte du plain Châtel et le village dispersé en petits hameaux de Crécy-au-Mont avec son cimetière militaire franco-allemand.

 

          Saint-Paul-aux-Bois

Saint-Paul-aux-Bois, petit village d’à peine 400 âmes mais riche d’un patrimoine historique important malgré les destructions lors de la 1ère guerre mondiale. On y dénombre une quinzaine de site dont l’abbatiale St Laurent, les oratoires et calvaires, sans oublier ceux « perdus » dans les bois. Et à Saint Paul, la légende coule autour de sa fontaine et de sa source d’eau ferrugineuse, qui aurait des vertus sur les maux de ventre…

 

          Folembray

La commune de Folembray devrait-elle son nom à Henri IV qui lors d’une de ses venues dans son pavillon de chasse se serait écrié « Voilà la folle en braie » ? Toujours est-il qu’il signa l’édit de Folembray en 1596 faisant ainsi la paix avec les ligueurs. Aujourd’hui beaucoup de traces marquent encore l’importante activité industrielle qui exista dans ce village en lisière de forêt. La verrerie royale fonctionna de 1705 à 1952 puis l’armée reprit les bâtiments. L’ancienne voie ferrée qui servait pour alimenter la verrerie est aujourd’hui un lieu propice pour se balader et rejoindre le massif forestier. Folembray c’est aussi un circuit automobile reconnu et apprécié des amateurs de vitesse et de sensation.

Tout savoir sur l'histoire de la commune de Folembray ? www.folembray.net

 

         Les sucreries sur Trosly-Loire, Barisis-aux-Bois et Champs

L’Aisne est aujourd’hui le 1er producteur de betterave sucrière, l’histoire du sucre a donc profondément marqué notre territoire. Champs de betteraves sur les plateaux, effervescence lors de la campagne betteravière et quelques vestiges de sucreries et râperies rappellent l’importance d’une telle industrie dans nos campagnes. Les sucreries de Trosly-Loire, Barisis-aux-Bois et Nogent (aujourd’hui territoire de Coucy-le-Château et Champs) ne produisent plus, les sites de Trosly-Loire et Barisis-aux-Bois ayant été détruits lors de la guerre. Elle continue toujours de modeler les paysages et l’économie locale et garde une part importante dans l’histoire locale.

 

         Coucy-le-Château

Le château de Coucy s’admire de loin et s’impose, posé sur sa colline, sur toute la campagne et les vallées environnantes. Lieu parfait pour les promenades en famille avec la balade autour des remparts, son jardin médiéval, sa tour-musée, son château, ses 3 imposantes portes et ses nombreuses animations, c’est aussi un véritable témoignage historique qu’il faut se laisser raconter et découvrir.

A l’extrémité de l’éperon rocheux, l’église Saint Sauveur, du 12ème siècle, détruite en 1917 puis reconstruite à l’identique est un site exceptionnel. Mélange de styles (façade et portails romans, chœur du 13ème, nef du 16ème, « église hall », chapiteaux gothiques) elle recèle aussi un chef d’œuvre de Mazetier : 23 magnifiques vitraux représentant en image l’Ancien et le Nouveau Testament.

Communauté de Communes du Val de l'Ailette
3, Place du Marché - 02380 COUCY-LE-CHÂTEAU
Tél. 03 23 52 37 40 - Fax 03 23 52 37 50
Lundi au Vendredi : 8h30-12h/13h30-17h30 sauf le Vendredi : 17h